Comité départemental de Golf du Val de Marne

La santé par le golf

Santé

santé

Nous avons conçu pour vous une rubrique dédiée à la Santéavec pour objectif de vous communiquer tous nos conseils pour une pratique du golf en bonne santé. C'est ici aussi que vous accéderez à une littérature qui met notamment en perspective les bienfaits de la pratique du golf sur notre santé à l'image d'une étude suédois (1) très sérieuse publiée en 2008. Cette dernière met en évidence un gain d'espérance de vie de 5 ans grâce à une pratique régulière de notre discipline. Pour ouvrir cette rubrique, éclairage sur la méthodologie et les résultats d’une étude qui a fait le tour du monde.

La méthodologie
Une étude suédoise publiée en mai 2008 dans une revue scientifique de référence (1) a mis en évidence un élément qui nous concerne tous : une augmentation de l’espérance de vie des golfeurs de 5 années par rapport à la population générale !

Les auteurs ont comparé l’espérance de vie de la population générale avec celle de plus de 300 000 golfeurs licenciés auprès de la fédération suédoise, les 2 populations étant identiques en termes d’âge, de proportion de femmes et d’hommes et de niveau socio-économique. Ainsi, la rigueur de la méthode rend les résultats obtenus particulièrement significatifs et surtout incontestables.

L’avantage propre au golf : « la prévention par socialisation »
Souvent pratiqué en compagnie de personnes d’âge voisin, les golfeurs peuvent ainsi comparer l’état de leur forme physique. La moindre défaillance par rapport à ses partenaires habituels (ralentissement du rythme de la marche, essoufflement,…) entrainera couramment une consultation chez le médecin, créant de ce fait une démarche de prévention toujours plus bénéfique en terme d’espérance de vie !

Le golf garant du bon fonctionnement de l’appareil ostéo-articulaire
La pratique du golf permet de développer et de conserver 3 éléments essentiels concernant le système ostéo-articulaire : la force, la souplesse et le contrôle proprioceptif (sens de l’équilibre et sens de position). Ces 3 facteurs étant primordiaux dans une optique de prévention des lésions de type arthrose, le golf, peu propice aux traumatismes violents, doit donc être considéré comme une activité à recommander chez les sujets de 40 ans et plus.

Les bienfaits du golf sur le système cardio-vasculaire
Activité physique modérée et fractionnée (temps de marche entrecoupés des phases de frappe de balle) avec des temps de récupération, le golf est l’un des meilleurs exercices qui puisse exister au sein de notre société particulièrement sédentaire. Une pratique régulière (2 à 3 fois par semaine) permet d’obtenir une augmentation significative du HDL cholestérol (« bon cholestérol ») et du rapport HDL cholestérol / cholestérol total, de même qu’elle entraine la diminution de l’index de masse corporelle. Ces différents éléments concourent tous à réduire les risques de maladies cardio-vasculaires, actuellement première cause de mortalité dans les pays développés.

L’impact positif du golf sur les capacités neurologiques et cérébrales.
Comme on a pu l’entendre, le golf « se joue surtout sur un parcours de 25 cm, l’espace entre vos deux oreilles » (Bobby Jones, golfeur américain, 1902-1971)! Taper dans la petite balle blanche fait ainsi appel à des capacités de concentration, de visualisation et de gestion du stress ; la seule technique n’étant pas suffisante pour venir, de façon satisfaisante, à bout du parcours.
Parallèlement à ça, le golfeur développe et entraine le réflexe tant au niveau des membres inférieurs que de la colonne vertébrale, atout considérable en matière de prévention des chutes.

Ainsi pratiquer le golf, soit assortir un geste sportif complet à une véritable démarche intellectuelle, le tout dans un cadre généralement apaisant, serait la recette magique pour gagner 5 années de bien-être. Alors pourquoi s’en priver?

Le CDGOLF94 à participé à la journée du 25 juin 2016 au parc du Tremblay dans le cadre de "bouger plus manger mieux".

L’après-midi découverte sportive au parc du Tremblay, organisée par le service promotion de la santé de l’adolescent de la DPMIPS et le service des sports, a été une réussite. Le beau temps et l’investissement des différents partenaires ont permis un accueil festif et sportif des adolescents en surpoids et de leur famille. Après la découverte des activités, le temps du goûter, préparé par le Bus prévention santé, a été l’occasion de suggérer d’autres sports. Certains pourront être proposés l’année prochaine pour clore les futurs ateliers de 2017. Quelques jeunes se sont déjà engagés à s’inscrire dans une des fédérations présentes afin de poursuivre leur modification de comportement.

Golf et nutrition – Bien se nourrir pour gagner

Golf et nutrition –Pour bien se nourrir pour gagner ouvrir le dossier suivant

LA SANTE PAR LE SPORT

SPORT SANTE ET PREPARATION PHYSIQUE

🕔19 février 2016
illustration-b80f59fb.gif

 

février 2016


Le dispositif Sport Santé et Préparation Physique dont vous suivez fidèlement l’actualité a été construit en 1999. Au fil du temps, il a évolué pour mieux coller aux besoins et aux attentes des entraîneurs. Et pourtant, même si l’encadrement sportif est le théâtre d’un turn over incessant, nous rencontrons encore des entraîneurs qui ne connaissent pas nos actions. Ceci est assez regrettable particulièrement dans le Val-de-Marne lorsque l’on sait que ces services sont proposés gratuitement (newsletter, formations, colloques, suivis d’entraîneurs, suivis de projets, réalisation de DVD sur la préparation physique et la prévention). Aussi, nous faisons appel à vous afin que vous soyez des ambassadeurs de ce dispositif. Vous pouvez notamment transférer cette newsletter à l’ensemble de votre réseau. Cela conduira sans doute certains d’entre vous à recevoir plusieurs fois les mêmes informations et documents, mais l’élargissement de nos destinataires est à ce prix. Vous pouvez nous contacter par mail :sds@valdemarne.fr Merci de votre collaboration et bonne lecture. Pour s'inscrire à la newsletter et consulter les archives :
Lire la suite



Courir vite dans les sports collectifs : un abus de langage ?

La grande majorité des entraineurs et préparateurs physiques intervenant dans les sports collectifs (joueurs, commentaires, experts) utilisent des expressions comme : « Il va vite », « il est rapide », « il a une grande vitesse » pour définir les qualités et le profil d’ un joueur effectuant un sprint. Cependant, au vu des caractéristiques de la plupart des sports collectifs (distance, promiscuité), on peut se demander si courir vite n’est pas une notion réductrice de la performance !
Lire la suite

Le renforcement musculaire aquatique en préparation physique: une pratique en devenir !

Partie incontournable de l'entraînement, la préparation physique moderne connait une évolution dans le domaine des exercices en situation d’équilibre précaire. Le milieu aquatique propose aussi une certaine instabilité due aux caractéristiques spécifiques de l'eau. Aux Etats Unis, de nombreuses études sur les différents impacts des exercices aquatiques sont menées et l'utilisation du renforcement aquatique dans le domaine de la préparation physique est en plein essor. Ayant pu faire un point sur les effets cardio-vasculaires de l'aquarunning lors d'un précédent article...
Lire la suite

Musculation : Règles et modèles d’évolution des charges pour augmenter l’endurance musculaire

Poursuivant l’offre d’articles sur les effets et la planification d’entraînements de musculation, nous vous proposons ce mois-ci un article sur l’endurance musculaire. Le sujet est abordé pour répondre aux questions qui ont déjà guidé le précédent article sur l’augmentation du volume musculaire, à savoir : Quelle problématique formaliser en amont ? Quelles règles suivre ? Quels modèles d’évolution des charges utiliser ? - Quid du gainage, de la proprioception… et du plaisir ?
Lire la suite